En Allemagne, le dopage va être considéré comme un acte illégal passible d’emprisonnement. Le projet de loi du gouvernement prévoit 2 à 3 ans d’emprisonnement pour les sportifs fautifs.

Un projet de loi en cours

Parce que l’univers sportif est taché par les dopages, les ministères de la Justice et de l’Intérieur du gouvernement allemand veulent mettre fin à ces mauvaises pratiques et préparent ensemble un projet de loi pour mieux encadrer les sportifs. En cas de dopage avéré et de possession de substances dopantes, un sportif qu’il est de haut niveau ou non risque de subir de sévères pénalisations. S’il est coupable de dopage, la justice pourrait lui imposer de payer une amende et pourrait même l’emprisonner pour 3 ans. S’il est coupable d’achat et de possession de substances dopantes, il risque 2 ans de prison. S’il n’y a qu’une suspicion de dopage ou de possession de produits dopants, l’emprisonnement est certes écarté, mais le sportif risque quand même de voir ses récompenses financières lui être retirées.

DopageSi ce projet de loi entre en vigueur, les sportifs ont tout intérêt à toujours être clean, car les retombés d’une simple suspicion pourraient être graves pour leur carrière et leur image.

Une belle avancée pour la lutte antidopage

Interrogé sur ce projet de loi, Clemens Prokop, le président de la DLV ou Fédération allemande d’athlétisme a affirmé que si ce projet entre en vigueur, il signerait une belle avancée dans la lutte antidopage. Le monde du sport n’en sera que plus propre. Mais si la DLV a clairement évoqué son point de vue, le Comité olympique allemand ou DOSB veut attendre de connaitre les documents avant de se prononcer.

Contrôle anti-dopageQuoi qu’il en soit, si le projet de loi est validé, les 7.000 sportifs figurant dans la liste de l’agence antidopage allemande ont de gros soucis à se faire.