Pendant que le gouvernement américain se débatte sur les représailles à adopter suite à l’attaque terroriste à New York le 31 octobre dernier, les services de la sécurité intérieure américaine ont pris la décision de renforcer les contrôles des passagers qui souhaitent rejoindre les USA. Outre l’ESTA qui est un document obligatoire à remplir en ligne pour les personnes souhaitant rejoindre le pays d’oncle Sam, ces dernières doivent subir quelques minutes d’interrogatoire sans quoi elles ne pourront effectuer leur voyage.

Repérer des passagers douteux

Tous les voyageurs qui ont effectué leur enregistrement sur la toile ou au niveau des bornes, sont obligés de répondre à une liste de questions élaborée par les autorités américaines avant d’enregistrer leurs bagages. Auparavant, cette démarche était effectuée juste en porte d’embarquement mais après l’attaque de mardi dernier, toutes les compagnies qui relient les Etats-Unis doivent s’y mettre. Cette disposition concerne tous les passagers et même ceux qui vont seulement effectuer une petite escale sur le sol américain. L’objectif de cette opération d’optimiser le repérage des passagers douteux et les éventuels terroristes dans les réservations. Selon les responsables des services anti-terroristes américains, cette nouvelle disposition sert à anticiper, à repérer les voyageurs qui pourront poser des problèmes durant le vol ou lors de leur entrée sur le territoire américain.

Des dispositions qui gênent

Certainement, cette démarche engendre diverses conséquences notamment au niveau de l’attente précédant l’embarquement puisque le timing est assez long. En effet, plus de 325 000 voyageurs viennent aux Etats-Unis quotidiennement, ils sont répartis sur 2100 vols dans 280 aéroports différents et avec plus de 180 compagnies aériennes. Mais tout le monde doit s’y conformer pour leur propre sécurité et pour celle du pays selon toujours les responsables.
A noter que la plupart des compagnies aériennes qui effectuent des vols aux USA ont mis en œuvre d’autres mesures qui restent secrets.