La capitale cubaine a vibré sous le signe de la mode durant le 25 au 29 octobre dernier. En effet, La Havane a accueilli au cours de ces 5 jours d’affilé, la 3ème édition de la semaine de la mode. La particularité de cet événement est le fait qu’il était placé sous le signe de la simplicité. Cette semaine de la mode cubaine était consacrée aux petits créateurs qui ont eu l’opportunité d’exposer au grand public leur œuvre souvent passé au second plan. Plus d’une quarantaine de défilés de mode se sont déroulés et le quotidien était mis en valeur durant cette festivité. A noter que la fashion week cubaine était sous le patronage de l’UNESCO et de l’Association cubaine des artistes artisans.

Une semaine de la mode sous le signe de la simplicité

Les mannequins exposaient des habits qui peuvent être adoptés dans la vie de tous les jours : au bureau, durant le week-end ou encore lors des galas. Les offres étaient destinées à toutes les catégories d’âge. A noter que tous les modèles présentés ont été réalisés avec des matières locaux puisque le pays est encore sous embargo économique depuis plusieurs années jusqu’à ce jour. Cette édition n’avait aucune ressemblance avec la collection « Croisière » de Chanel en mai 2016 à La Havane. La majorité des défilés s’est déroulée dans un hangar implanté à proximité de la baie de la Havane. Cet ancien entrepôt de bois était l’endroit où s’est déroulé l’entrevue entre Barak Obama et des entrepreneurs privés, en 2016.

La tradition cubaine au premier plan

Les organisateurs ont tenu à mettre à l’honneur les traditions cubaines au cours de cette fashion week de La Havane. Ils ont demandé aux participants de concentrer leur création sur le thème « Artisanat et identité ». Les créateurs ont exposé à cette occasion des collections qui reflètent les traditions africaines et le tricot des Espagnols. Cette fashion week de La Havane était surtout destinée à redonner de la valeur à la mode cubaine.