Même après les mesures économiques lancées par Donald Trump, le dollar ne progresse pas plus que l’euro. Ce vendredi encore, la monnaie unique européenne a pris le dessus avec une progression de 0,18 % par rapport au dollar, 0,45 % par rapport au sterling britannique et 0,24 % par rapport au yen. L’euro est toujours en forme malgré quelques difficultés financières et économiques et poursuit sa progression avec une vitesse plus importante que le dollar.

Que se passe-t-il au niveau du dollar ?

Selon les programmes du président Trump, le dollar devait prendre son envol par rapport à l’euro. Au début de l’automne, l’euro/dollar se traite à 1,10 % et a retombé à 1,03 % à l’élection de Donald Trump. Mais, ce niveau a progressivement monté avec le temps. Donald Trump a fait vivre tous les Américains et les spécialistes financiers à travers le monde plusieurs mois d’optimisme que le billet vert va gagner en valeur. Plusieurs projets ont été mis en place dans le but de conduire les capitaux vers les États-Unis. L’objectif étant alors de convaincre les actifs à quitter la zone européenne pour le Nouveau Monde. Toutefois, ces projets ainsi que les objectifs escomptés semblent moins convaincants jusqu’à ce jour. Les projets économiques du président perdent petit à petit de leur optimisme.

Que se passe-t-il au niveau de l’euro ?

Face à toutes ces difficultés du billet vert, l’euro ne perd pas en valeur. Au contraire, il en gagne. La zone euro affiche les meilleures statistiques avec un indice PMI flash composite de 56,7 points pour le mois de mars. Le PIB de l’Eurozone affiche également une forte progression. Néanmoins, la zone euro traine un peu du côté des emplois et des salaires à cause du récent rebond de l’inflation. La BCE ou banque centrale de l’Europe doit alors continuer de racheter des actifs tout au long de cette année 2017 pour rééquilibrer tout le secteur économique du continent.