La Direction générale des transports de la ville de Genève vient de lancer le développement d’un dispositif de gestion de la circulation par algorithmes. Le but de ce projet vise bien entendu à fluidifier la circulation de manière optimale et logique.

Adieu les bouchons

Depuis 2014, le canton du bout du lac travaille en collaboration avec le Laboratoire des Systèmes de transport urbain afin de mettre au point un système qui fonctionnerait sur la base d’algorithmes afin de coordonner le trafic. La sophistication du dispositif lui permettra de gérer la circulation par secteur entier et non plus par carrefours comme c’est actuellement le cas avec les feux de signalisation. Les chercheurs souhaitent se baser sur la logique mathématique de ce système afin de trouver la meilleure manière de gérer les bouchons et de fluidifier le trafic urbain. La particularité de ce dispositif réside d’ailleurs dans sa réactivité. En fonction du volume de trafic sur certains axes, il peut changer de comportement afin de décongestionner les secteurs à risque.

Plus de sécurité

Le nouveau dispositif visera aussi à réduire les risques d’accident ainsi que les ralentissements liés à ce type d’évènement. Notons d’ailleurs qu’en cas d’accident sur un axe, le système se chargera de verrouiller tous les accès qui y mènent et alertera immédiatement les autorités compétentes afin de libérer rapidement la circulation.
Selon les premières informations, le nouveau système devrait être mis en place durant l’année 2018. Actuellement, les équipes de recherche procèdent à des tests de fiabilité. Pour l’heure, Genève est encore la seule à pouvoir profiter du système, mais en cas de résultat satisfaisant, il devrait s’exporter à d’autres pays européens. Enfin, il faut noter qu’une application mobile est aussi en cours de développement afin de vérifier en temps réel l’état de la circulation et les zones à risque.